The first love melt in ultramarine de Yuki Ringo

Synopsis :

Suite à une grave blessure à l’épaule, Kengo se voit contraint d’arrêter le baseball. Alors qu’il est totalement déprimé et perdu depuis la perte de sa passion, il fait la rencontre d’un étrange élève dans la salle de musique de son lycée. Yoshioka est en fait un camarade de classe de Kengo, mais pour une mystérieuse raison, il ne suit plus les cours depuis un an. La musique semble être sa seule échappatoire face aux démons de son passé. De son côté, Kengo ne peut rester impassible et décide de rester près de lui. Une lueur d’espoir vient d’apparaître…

Quelques petites infos :

  • Editeur : Taifu Comics
  • Paru en : 2013
  • Nombre de pages : 192

~

Je tiens à remercier Livraddict et Taifu Comics qui m’ont permis de lire ce manga via un partenariat ! 🙂

~

Mon avis :

      On est d’accord, je ne lis pas beaucoup de mangas (ça risque d’ailleurs de changer doucement !) et la lecture d’un manga est bien différente de celle d’un roman classique ; moins de détails dans l’histoire, les descriptions, le ressenti des personnages, plus d’actions etc. Pourtant, je trouve vraiment que ce manga manque de profondeur.

On démarre de suite avec Kengo qui s’est blessé à l’épaule et qui tombe sur Yoshioka en allant voir son oncle. Ils apprennent par hasard qu’ils sont dans la même classe car Yoshioka est doublant et ne vient quasiment jamais en cours. Sans que je comprenne bien pourquoi, Kengo va avoir envie de connaître les raisons qui poussent Yoshioka à s’isoler de tout. Et bien sûr, tout doucement, il va être attiré par lui.

Je pense que c’est une histoire qui aurait vraiment pu être belle parce que Kengo est un peu naïf et protecteur, ce qui rend le terrible secret de Yoshioka moins sombre lorsqu’il se dévoile. Ça n’enlève pourtant rien à l’horreur de ce qu’il a vécu et à la douleur que ça doit être d’en parler. Pour autant, ça aurait pu être Kengo ou un autre, j’ai l’impression que ça n’aurait rien changé. Tout se passe très vite, il n’y a pas de remise en question, pas d’attachement, ça se passe, ça se dit, c’est tout. Je m’attendais à une belle histoire d’amour et du coup j’ai été un peu déçue par ça.

La fin ne m’a pas convaincue non plus parce qu’elle est plutôt ouverte. A chacun de déterminer ce qu’il se passera.

Ma note :

5/10

Une réflexion sur “The first love melt in ultramarine de Yuki Ringo

  1. Pingback: Bilan septembre 2017 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s