Mardi sur son 31 #26

Je vous retrouve aujourd’hui pour le rendez-vous du mardi proposé par Les Bavardages de Sophie et que j’ai découvert sur le blog Une vie des livres.

Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs. J’ai trouvé le concept génial !

Après le gros pavé de Six of Crows de Leigh Bardugo, j’avais envie d’un petit livre et d’une nouveauté sans prise de tête. J’ai donc jeté mon dévolu sur A comme Association tome 1 : La pâle lumière des ténèbres d’Erik L’homme que je viens tout juste d’avoir dans un swap que vous découvrirez jeudi !
Voici un petit extrait :

« Le froid me saisit dans la rue. Je remonte mon col, ajuste l’écharpe (noire évidemment) ajoutée ce matin à ma panoplie antifroid, avant d’adopter un pas rapide et de prendre la direction du métro.
C’est à ce moment-là que j’aperçois sur le trottoir d’en face un homme en train de m’observer.
Attentivement.
Je délire peut-être. On devient parano à force de côtoyer le bizarre. N’empêche que ce type me dévisage.
Ma tenue vestimentaire n’est pas extravagante, je n’ai pas de bouton sur le nez, on ne se connaît pas, bref, aucune raison valable de s’intéresser à moi.
Sauf si c’est un pervers ou quelqu’un qui a percé à jour mon statut d’Agent stagiaire de l’Association.
J’opte pour la seconde option, nettement moins flippante.
Je consulte ma montre. J’ai le temps, alors autant ne prendre aucun risque. »

Voilà une citation peut-être un peu plus longue que d’habitude mais je trouvais ça important parce que je sens malheureusement que malgré le peu de pages que j’ai lu, ce livre ne fera pas partie de mes meilleures lectures.
Je pense que je ne fait pas partie du public à qui peut plaire ce genre d’écriture ou peut-être même ce genre tout court ; des touches d’humour que je trouve un peu lourde, un personnage auquel j’ai du mal à m’attacher, de petites phrases souvent très répétitives …
J’ai également repris la forme du texte dans la citation parce que ça me perturbe beaucoup de revenir à la ligne après une ou quelques phrases ou parfois même un seul mot.  Il n’y en a qu’une dans cet extrait mais dans les quelques pages que j’ai déjà lues, j’ai trouvé qu’il y avait aussi beaucoup d’appartés ou de détails supplémentaires entre parenthèses qui parfois me perdent un peu et me forcent à relire la phrase dans sa globalité.

Priscila a tellement aimé cette saga que j’espère vraiment passer au delà ces détails et apprécier l’histoire par la suite ! ^^’

Une réflexion sur “Mardi sur son 31 #26

  1. Pingback: A comme association tome 1 : la pâle lumière des ténèbres d’Erik L’Homme |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s