Mardi sur son 31 #29

Je vous retrouve aujourd’hui pour le rendez-vous du mardi proposé par Les Bavardages de Sophie et que j’ai découvert sur le blog Une vie des livres.

Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs. J’ai trouvé le concept génial !

Lake Ephemeral de Anya Allyn m’a été offert il y a bientôt un an pour mon anniversaire lorsque je suis allée au salon du livre de Mons Expo. J’y avais retrouvé les fameuses Editions du Chat Noir et j’avais complètement craqué sur la description que m’avait fait l’éditeur présent (j’avoue, je n’ai même pas lu le résumé avant de l’acheter !). Du coup j’avais très peur de me lancer dans cette lecture et d’être déçue … Quelle idée !
Voici un petit extrait :

« – Pourquoi ne nous montres-tu pas de quoi tu es capable, toi aussi, Seraphine ?
– Je ne sais pas danser.
– Oh, quel dommage. Danser décuple les grâces d’une jeune fille. Et cela donnerait un peu de couleur à ces joues trop cireuses.
– Je m’en souviendrai, répondis-je poliment, ne sachant quoi dire d’autre.
Les cheveux brillants et dorés d’Amethyst se soulevèrent alors qu’elle effectuait une pirouette que j’aurais été bien incapable d’imiter, en dépit des douzaines de leçons de ballet auxquelles des parents adoptifs m’avaient inscrite, un jour.
– Tu sais, poursuivit Mrs Ashcroft sur le ton de la confidence, ce n’est pas ta faute si tu es comme tu es. Il y a des gens qui sont comme dans une bulle dorée, et qui apportent de la joie à tout le monde. Les autres vivent dans l’ombre et n’ont pas la moindre lumière à offrir à autrui. Vois-tu, Seraphine, ce soir, c’est ta soirée. Tu es de retour parmi nous, et tu es la plus belle du bal. Mais personne ne s’intéresse à toi tant que ça. C’est terrible.
Ses lèvres s’étirèrent.
– Pauvre petite, tout chez toi, tes cheveux, tes yeux, ta personnalité, tout cela semble dénué de couleur. Ce n’est pas grave. Tu ne seras jamais comme Amethyst, mais tu peux être reconnaissante qu’il y ait des filles comme elle dans ce monde. Dans le cas contraire, ce serait un endroit bien terne. »

Il faut quand même savoir qu’ici Seraphine est une jeune fille de onze ans qui a vécu les sept dernières années dans un orphelinat sans savoir que sa mère est bel et bien en vie à Lake Ephemeral. Ce passage fait partie de la petite soirée que les habitants donnent pour son retour parmi eux et vous permet de constater que la vie de Seraphine ne sera pas toute rose dans ce nouvel endroit..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s