Lake Ephemeral de Anya Allyn

 

« Lake Ephemeral vous faisait croire que vous étiez un papillon.

Vous ne voyiez pas le filet dans lequel vous étiez pris.

Jusqu’à ce que vous essayiez de vous enfuir. »

Synopsis :

Sera, onze ans, a vécu toute son enfance dans un orphelinat. Mais sa vie prend un nouveau tournant lorsqu’elle découvre que sa mère biologique est bel et bien en vie et à sa recherche. Conduite à Lake Ephemeral, un domaine résidentiel isolé, pour l’y rencontrer, la jeune ado découvre une communauté en marge du monde. Là, les enfants sont libres de vivre pleinement jeux et aventures au quotidien dans ce paradis naturel. Mais bien vite, d’étranges détails troublent Sera : on lui refuse toute entrevue avec sa mère malade, les cinq autres jeunes qui cohabitent avec elle ne connaissent rien du monde ni de leurs premières années. Et si l’imposante clôture électrique qui délimite le domaine est bien installée pour les protéger de l’extérieur, pourquoi le terrain est-il infesté de plantes carnivores mortelles ? Dans les profondeurs du Lac Éphémère, Sera parviendra-t-elle à percer les secrets des sept manoirs ? Parviendra-t-elle à s’échapper ?

Quelques petites infos :

  • Editeur : Chat Noir
  • Paru en : 2017
  • Nombre de pages : 444

Mon avis :

      Si vous passez de temps en temps lire mes chroniques, vous savez surement que je lis rarement des one-shots. Je les trouve souvent trop courts, incomplets … et puis il arrive que je tombe sur une pépite comme Lake Ephemeral.

Le résumé étant déjà bien complet, je ne veux pas vous en dire plus parce que je pense qu’il faut découvrir ce roman comme moi je l’ai découvert, c’est-à-dire sans savoir quoi que ce soit.

J’avais très peur au départ de suivre une héroïne aussi jeune mais les difficultés d’une vie d’orpheline ont apporté une certaine maturité à Sera qui nous permet de nous immerger totalement dans son histoire. On sent très vite nous aussi que Lake Ephemeral est bizarre et malsain. Au-delà de ces premières impressions, l’auteur nous offre tout au long de l’histoire une palette d’émotions complètement dingue ; j’ai ri, pleuré, eu peur, j’étais parfois stressée et d’autres fois attendrie par les personnages …

~

Vous l’aurez compris, ce roman est ma première pépite 2018 tant il est bien mené par Anya Allyn ! Je suis très surprise et très triste qu’il soit si méconnu et j’invite vraiment tous les lecteurs qui passent sur le blog à aller jeter un coup d’œil à ce roman qui casse les codes et les schémas qu’on a l’habitude de trouver ailleurs !

~

Le seul conseil que je peux donner, c’est de passer outre le résumé qui donne une dimension très « aventure jeunesse ». Je ne conseillerais d’ailleurs pas cette lecture à un jeune public mais plutôt à des ados..

Ma note :

9.5/10

6 réflexions sur “Lake Ephemeral de Anya Allyn

    • C’est vrai que la couverture est magnifique, ça ne se voit pas sur la photo mais tous les papillons sont brillants. D’ailleurs je n’en ai pas parlé mais il y a un bel hommage à la nature dans ce roman et les papillons ont une grande place dans l’histoire, c’est la passion de Sera.
      J’espère que tu te lanceras ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Pingback: Bilan Mars 2018 |

  2. Pingback: Sunshine Blogger Award #1 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s