Un palais d’épines et de roses de Sarah J. Maas

« Certains me recherchent sans jamais me trouver ; 
J’en embrasse d’autre qui, ingrats, me foulent aux pieds.

Je semble préfère l’intelligence et la beauté, 
Mais je bénis les audacieux et les têtes brûlées. 

Mes soins sont presque toujours d’une douceur indicible ; 
Dédaigné, je deviens féroce et presque invincible. 

Chacun des coups que je porte est puissant, 
Et quand je tue, c’est toujours lentement. »

Synopsis :

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Quelques petites infos :

  • Editeur : France Loisirs
  • Paru en : 2017
  • Nombre de pages : 528

Mon avis :

Ce livre a été lu en lecture commune avec Priscila du blog Le boudoir dont vous pouvez retrouver la chronique ICI

      Comme à mon habitude et même si la blogosphère a été inondée de ce roman et de ces commentaires positifs, j’ai voulu tenter cette lecture sans me renseigner auparavant et sans même lire le résumé. Je savais seulement que c’était une réécriture de conte qui, au passage, n’est pas du tout un critère de sélection pour moi.

Le résumé en dit assez long pour que je ne vous donne pas davantage de détails sur l’histoire. Ce que je peux vous dire en revanche, c’est que Feyre est un personnage surprenant. Son enfance a été très difficile et l’a poussé à apprendre à survivre et donc à devenir forte, indépendante et à s’adapter à son environnement. SI bien que chaque fois que je pensais tomber sur un cliché ou deviner la tournure de l’histoire, j’arrivais à être surprise.

Attention toutefois à ceux qui n’apprécient pas les romans avec de longs passages descriptifs car il y en a beaucoup. Pour ma part, j’ai trouvé que l’auteur avait une façon de décrire son univers assez poétique et colorée qui m’a beaucoup plu mais ce ne sera peut être pas du goût de tous.

Sachant que c’est une réécriture de conte et avec tous les indices du résumé, on devine dès les premières pages l’intrigue principale. Heureusement, l’Histoire de Prythian, des immortels et des humais, les « jeux » de pouvoir, les malédictions et l’originalité des peuples de chaque cour rend le récit très addictif. De même que Tamlin, grand seigneur Fae et son ami Lucien qui, avec son sarcasme et son franc-parler m’a beaucoup fait rire.

Si tout le roman est addictif, j’ai été très surprise de la fin qui nous apporte la quasi-totalité de nos réponses grâce à un dénouement important. ça aurait à la limite pu être un one-shot ! Ce qui me rend finalement particulièrement curieuse de la suite !

Ma note :

9/10

7 réflexions sur “Un palais d’épines et de roses de Sarah J. Maas

  1. J’ai beaucoup entendu parler de ce livre, autant sur les réseaux sociaux, que sur la blogosphère ; et vraiment tout le monde me le conseille !
    Bien-sur, j’hésite encore et encore, mais ta chronique à vraiment su me convaincre -malgré, soyons honnête, la piles de 7 livres qui m’attend- !

    Aimé par 1 personne

    • J’espère honnêtement que tu te lanceras parce que même si je n’ai pas décrit ce livre comme un coup de coeur, l’histoire et les personnages me restent en tête même plusieurs jours après ma lecture, j’ai du mal à passer à un autre roman ! Ce qui m’arrive rarement et prouve que c’est une histoire atypique. Elle vaut le coup d’être découverte et après quelques recherches j’ai cru comprendre que la suite était encore mieux ! 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Beaucoup de monde me parle de ce livre, quitte à me forcer à l’acheter et ta chronique m’enchante à l’idée de pouvoir l’emprunter ou l’acheter. Oh, oui, c’est assez atypique, de ce souvenir, ou d’avoir en tête, les personnages en tête comme si tu les lisait encore !
        Le deuxième tome est généralement meilleure que le premier, haha 😉

        Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Mardi sur son 31 #40 |

  3. Pingback: Bilan Août 2018 |

  4. Pingback: Un palais de colère et de brume de Sarah J. Maas |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s