Les puissants tome 1 : esclaves de Vic James

« On aurait dit que toutes les créatures de ces lieux étaient occupées à se chasser entre elles, les animaux armés d’ailes et de griffes s’attaquant à ceux qui n’avaient ni l’un ni l’autre. Une belle métaphore. »

Synopsis :

Dans une Angleterre alternative, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage.

Seuls quelques privilégiés, les Égaux, riches aristocrates aux pouvoirs surnaturels, restent libres et gouvernent le pays.

Abi, 18 ans, et son frère Luke, 16 ans, voient leur destin bouleversé quand leurs parents décident de les emmener accomplir en famille leurs jours d’esclavage.
Abi devient domestique au service de la puissante famille Jardine. Le somptueux décor dans lequel elle évolue dissimule en réalité des luttes de pouvoir sans pitié.
Le sort de Luke n’est guère enviable, puisqu’il est exilé dans la ville industrielle de Millmoor. Dans un environnement brutal et pollué, il s’épuise à la tâche. Cependant, d’autres, comme lui, partagent ses idéaux de liberté. Il découvre alors qu’il existe un pouvoir bien plus grand que la magie : la rébellion.

Quelques petites infos :

  • Editeur : Nathan
  • Paru : 2017
  • Nombre de pages : 428

Mon avis :

      Ce que le résumé ne dit pas et que je trouve important, c’est que Abi et ses parents font en sorte depuis des mois d’emmener toute leur famille – avec Luke et la petite Daisy – faire leur décennie d’escalvage. Luke n’est donc absolument pas préparé à ce que sa vie d’adolescent soit mise entre parenthèses, ni à devoir malheureusement partir pour Millmoor au lieu de suivre sa famille chez les Jardine.

On va donc suivre à tour de rôle Abi et Luke dans la découverte de ces deux faces d’un même monde. Comme on peut s’y attendre dans les lieux de pouvoir, beaucoup d’intrigues et de complots se dévoilent au fur et à mesure des pages. Et lorsque le Chancelier des Egaux propose l’abolition de l’esclavages chez les « roturiers », les esclaves deviennent assez audacieux pour semer le trouble et essayer de se faire entendre. Luke va alors découvrir la violence, la faim, la maladie mais aussi l’amitié, le courage et la bonté d’un simple geste.

C’est ce dernier personnage et toute son évolution au cours du roman qui m’a permis de faire abstraction des longueurs et de continuer ma lecture. Car même si j’ai été quelques fois surprise par la tournure des événements, j’ai trouvé qu’il y avait aussi trop de clichés ou en tous cas d’éléments qu’on pouvait facilement deviner. Pour moi, cette dystopie partait sur de bonnes bases mais manque d’originalité – ou peut-être que j’en lis trop et que je deviens blasée ?

Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me donner votre avis car le mien est tellement mitigé que je ne suis pas sûre de lire la suite.

Ma note :

6/10

Une réflexion sur “Les puissants tome 1 : esclaves de Vic James

  1. Pingback: Bilan Janvier 2019 |

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s