Mardi sur son 31 #56

Je vous retrouve aujourd’hui pour le rendez-vous du mardi proposé par Les Bavardages de Sophie !

Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs. J’ai trouvé le concept génial !

Je démarre la pile de livres empruntés à la bibliothèque avec Les sous-vivants de Johan Heliot qui est un roman de sciences-fiction cette fois ! 🙂

« A l’arrivée de la section d’Ogden, la plupart des appareils étaient déjà occupés par des garçons appartenant à d’autres chambrées. Impeccables dans leur tuniques blanches, sans aucune marque distinctive, ils étaient concentrés sur les exercices en cours, sous l’oeil vigilant des Doyens. Ceux-ci se livraient à une forme de compétition, comparant les résultats obtenus par leurs pupilles respectifs et les reportant sur le grand tableau d’affichage installé à l’entrée du tunnel. Le nom d’Ogden y figurait au milieu de la liste. Une place guère déshonorante, mais qui ne satisfaisait pas le vieillard. Chaque fois qu’il passait devant ce tableau, une grimace fugitive pinçait un peu plus ses lèvres étroites et dèches. Ce matin encore, ce fut le cas.
– Aux simulateurs, ordonna-t-il, désignant les quelques machines libres, alignées le long d’un mur, vers le fond du tunnel. A mon pas, en avant !
Par rang de trois, les douze pupilles s’avancèrent en suivant le rythme du Doyen. Chaque chambrée avait adopté une formation de défilé et une cadence particulières, qui étaient comme sa signature. A peine tenaient-ils debout sur leurs deux jambes que les garçons apprenaient à se déplacer de cette façon, si bien que cela leur devenait naturel, presque instinctif quelques années plus tard. La marche d’Ogden enchaînait deux pas courts et rapides, puis un long, le pied droit jeté en avant. »

Est-ce que ce passage vous fait penser à une secte ou un camp militaire ? Moi oui et Tigdal, le personnage principal qu’on suit dans les tunnels, est vraiment particulier. Malgré tout je trouve qu’il y a un vrai côté jeunesse à ce roman et on est plutôt sur une ambiance à la Pierre Bottero avec la Quête d’Ewilan. Ce qui passe plutôt bien 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s