Mardi sur son 31 #58

Je vous retrouve aujourd’hui pour le rendez-vous du mardi proposé par Les Bavardages de Sophie !

Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs. J’ai trouvé le concept génial !

J’entame cette semaine ma lecture pour le P12 livresque avec Respire tome 1 de K. A. Tucker, et je crois bien que c’est la toute première romance que je lis x)

« Sa remarque ironique me fait relever les yeux vers son visage pour constater qu’il sourit, et mes joues rougissent instantanément. Ce mec m’agace. Il semble passer du Bon Samaritain au Tenteur Diabolique chaque fois qu’il ouvre la bouche. Pire, il m’a surprise en train de le mater. Moi ! En train de mater ! Je suis entourée de mecs canon tous les jours à la salle de sport, et ça ne me fait rien. Mais, visiblement, je ne suis pas immunisée contre ce mec.
– Je viens d’emménager dans l’appart’ 1D. Je m’appelle Trent.
Il me regarde derrière des cils incroyablement longs, son visage magnifique est mis en valeur par des cheveux brun doré.
Je parviens enfin à dire « Kacey ».
Donc, ce mec est le nouveau locataire, notre voison. Il vit de l’autre côté du mur de mon salon. Argh.
– Kacey, répète-t-il.
J’adore la forme de sa bouche quand il dit mon nom. Mon attention s’arrête sur ses lèvres quelques instants, sur ses dents parfaitement alignées et droites, jusqu’à ce que je sente mon visage exploser, envahi par une troisième vague de chaleur. Fais chier ! Kacey Cleary ne rougit pour personne !
– Je te serrerais bien la main, Kacey, mais … dit Trent avec un sourire enjoué, me montrant ses mans recouvertes de lessive.
Là. C’est bon. L’idée de toucher ses mains me fait l’effet d’une claque, brisant la rêverie provoquée par ce Trent et me ramenant à la réalité.
Enfin, je reprends mes esprits et parviens à réfléchir normalement. Prenant une longue inspiration, je peine à réactiver mes boucliers pour former une barrière entre cet Apollon et moi-même. Je mets fin aux réactions qu’il me procure, de sorte à pouvoir reprendre le cours de ma vie. Je n’ai pas besoin de ce genre d’histoire et des complications qui vont avec. C’est beaucoup plus simple comme ça. »

Kacey est une jeune fille avec un très fort caractère et elle est surtout marquée par l’accident qui a tué ses parents. Même si elle est attachante, je trouve ce début de roman assez commun. On verra par la suite !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s