Escape book : Prisonniers des morts de Frédéric Dorne

Synopsis :

Enfermé dans un laboratoire, entouré de zombies, vous allez devoir faire preuve de courage pour résoudre les énigmes qui se dresseront entre vous et le professeur Fimah, qui détient, peut-être, le vaccin qui sauvera l’humanité.
Symboles chimiques, logiques implacable, sens de l’observation… pour vous en sortir, vous allez devoir vous montrer malin, et dégommer du zombie. Ne perdez pas de temps: dans l’ombre, le dément tire les ficelles de cette quête insensée.

Quelques petites infos :

  • Editeur : 4D4
  • Paru en : 2016
  • Nombre de pages : 286

Mon avis :

Si vous ne savez pas encore ce qu’est un escape book, je vous renvoie au Mardi en vacances #1 où je vous dévoile le concept et les premières pages d’énigmes !

De mon côté, c’était la toute première fois que je tentais ce genre de cencept et j’avoue que j’ai eu du mal à comprendre le fonctionnement et toutes ses subtilités au début du livre. Même s’il y a des règles à la fin du livre pour vous expliquer comment gérer les indices et avancer, vous ne pouvez pas tout assimiler tout de suite et il faut bien vous lancer. Heureusement j’ai eu le réflexe de prendre des notes tout de suite sur ce qui me paraissait important dans chaque salle et donc même si ça m’a pris un peu de temps au départ, j’ai quand même pu assez vite avancer.

L’autre point un peu noir pour moi c’est qu’en général je me prends une pause de 30 à 45 minutes pour lire le soir. Quand j’ai démarré l’escape book, c’était un week-end donc j’ai pris mon temps. Mais dans la semaine, avec le boulot, je ne pouvais pas changer ma routine de lectures et malheureusement ce n’est pas du tout ce qu’il faut faire je trouve avec ce genre de livres. Le temps que je me remette dans mes notes, là où j’en étais, que je déchiffre les indices, que je cherche des codes etc, je n’avais pas le temps d’avancer beaucoup et je pense que je suis passée sur certains détails importants par manque de temps et de concentration. Bref, pour bien faire, il faut y consacrer des plages horaires un peu plus longues et sans chrono en main !

Toujours au niveau du concept, j’ai adoré ! Ici vous avez plusieurs pièces à inspecter et pour chacune d’elles, vous lisez les descriptions et les réflexions du personnage principale comme dans un roman. Mais dès que vous rencontrez quelqu’un, vous avez un dialogue pour lequel vous choisissez les réponses et si c’est un zombie, vous pouvez également choisir de le combattre ou non, avec quelles armes etc (et attention à bien choisir car la suite des événements en dépend !). Vous avez également un tableau de combinaisons qui vous permet d’utiliser les objets ou les codes que vous trouvez. Bref, j’ai trouvé qu’il y avait une réelle liberté pour le lecteur (joueur ?).

Pour ce qui est de l’histoire, je l’ai trouvé plutôt sympa aussi. Il faut aimer les ambiances un peu tendues puisqu’on évolue entre les zombies et un psychopathe qui a posé des pièges dans l’hôpital. Et croyez-moi, l’un comme l’autre peuvent vous tuer. Démarre alors une alerte et une course contre la montre pour sauver sa peau avant de reprendre les recherches !
D’ailleurs, au-delà de la recherche du professeur et du vaccin en tant que tel, il y a un vrai fil conducteur et une évolution du personnage principal au fil de ces découvertes sur les militaires, les médecins, les professeurs etc.
Bon attention quand même aux littéraires purs et durs, ici il faut aimer les sciences et surtout le jeu ! L’histoire en elle-même ne sera pas une révélation non plus !

En tous cas, j’ai passé un bon moment. Je pense que je préfère quand même les escapes games version jeux de société pour partager ça avec d’autres mais si j’en ai l’occasion, je tenterais certainement d’autres escape books ! 🙂

Ma note :

7.5/10

3 réflexions sur “Escape book : Prisonniers des morts de Frédéric Dorne

  1. J’ai lu La tour de l’alchimiste et l’énigme de sherlock holmes (okay, je me souviens plus du titre exact) dans la même collection. Je te conseille pas le premier parce qu’il est absolument pas intuitif et c’est très dur. L’autre est plus facile. J’aime bien cette série mais je trouve que le potentiel de l’escape book est peu être pas encore poussé à son maximum… je reste un peu mitigée quoi.
    Kin

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan mars 2019 | Chroniques de Milleca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s