Vox de Christina Dalcher – Un nouvel abandon …

Synopsis :
Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…

C’est à nouveau une triste surprise !
Vox de Christina Dalcher a beaucoup fait parler de lui depuis sa sortie en mars 2019. Le thème de l’histoire m’intéressait beaucoup. D’abord parce que j’ai été élevée dans une famille qui aime débattre, qui a l’esprit ouvert sur beaucoup de sujet et ensuite parce que je travaille dans un milieu avec beaucoup de contact. Parler est pour moi quelque chose de fondamental et je ne pourrais jamais supporter de ne pouvoir dire que 100 mots par jour.
Pour avoir lu un quart du récit, je peux même ajouter que la vie de notre protagoniste devient insupportable aussi et surtout parce que la place de la femme dans la société régresse considérablement. La femme ne doit plus travailler mais être une épouse et une mère au foyer dévouée, serviable et sans opinion puisqu’elle est inférieure aux hommes ; aux antipodes de ce que nous connaissons actuellement.
En général je suis bon public pour ce genre de roman, je m’indigne très vite et je m’accroche donc au personnage très facilement. Le problème dans les quelques 70 pages que j’ai lu, c’est l’écriture. On navigue beaucoup entre la vie infernale de Jean maintenant et son état dépressif, et son passé, notamment avec Jackie une manifestante passionnée et clairvoyante dans l’avenir du pays. J’ai eu énormément de mal à faire la distinction entre ces différents passages ; pas de changement de format d’écriture, même pas une ligne pour séparer les paragraphes … j’ai dû plus d’une fois reprendre la lecture d’un passage pour comprendre à quelle époque on était et ça m’a très vite lassé.
Bon ok, je traverse une période qui ressemble à une petite panne de lecture et ça n’a pas dû m’aider à m’accrocher pour aller plus loin. Mais entre un récit qui n’est pas agréable et les longueurs qu’on y trouve, impossible pour moi de continuer …
Si l’un d’entre vous a eu le même ressenti … je me sentirais moins seule devant ce succès à côté duquel je suis complètement passé à côté encore une fois :/

4 réflexions sur “Vox de Christina Dalcher – Un nouvel abandon …

  1. Pingback: #PartageTaVeille | 08/09/2019 – Les miscellanées d'Usva

  2. Pingback: Bilan Août/septembre 2019 | Chroniques de Milleca

Répondre à Milleca Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s