Je suis ton soleil de Marie Pavlenko

« Je vais finir vieille fille. Sur ma tombe, on lira : « Ci-gît Déborah, la fille qui aimait les grenouilles. Las, aucune n’eut la décence de se transformer en prince charmant ». »

Synopsis :

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non.

Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés ?

Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

Quelques petites infos :

  • Editeur : Flammarion
  • Paru en : 2019
  • Nombre de pages : 497

Mon avis :

      Après avoir découvert cette auteure dans Un si petit oiseau que j’avais adoré, j’avais très envie de lire d’autres de ces romans. Tu es mon soleil faisant partie de pas mal de Top lectures 2019, j’ai fini par craquer et c’est une fois de plus une très belle découverte !

Je suis assez surprise de constater avec quelle justesse Marie Pavlenko réussi à nous parler de l’adolescence, des amours et des amitiés du lycée, des parents divorcés, du suicide. A lire cette phrase, on pourrait croire que le roman est sombre, difficile et malgré toutes les galères qu’il fait ressortir, c’est tout le contraire que vous ressentirez.

La vie n’est pas facile pour Déborah qui n’est pas très populaire, n’a qu’une meilleure amie qui finit par la délaisser pour un mec, un père absent, une mère qui vit dans son monde, un chien collant et puant. La rencontre avec Jamal et Victor, deux garçons de sa classe, va être comme une bouffée d’air frais pour elle et c’est grâce à eux qu’on découvre une jeune fille un peu paumée mais pleine d’humour et sensible.

J’ai l’habitude de voir des personnages beaucoup plus contrastés. Déborah n’est ni brillante ni complètement nulle, elle n’est pas passionnée, n’a pas la rage contre tout le monde … Elle vit, rit, pleure, est souvent empotée et s’adapte comme elle peut à tout ce qui lui arrive et je trouve que c’est déjà beaucoup en fait.

Elle m’a transporté durant une année difficile dans la vie d’une adolescente ; gérer le bac et les études supérieures en même temps que sa vie, ses parents, ses amis, ses amours et en sachant que tout est « une dernière fois » et qu’ensuite ce sera le grand bain dans l’inconnu et avec des inconnus. Le tout avec parfois une auto-dérision et des touches d’humour qui font sourire et adoucissent certains moments difficiles.

Un roman que je vous recommande chaudement qui, même s’il n’est pas un coup de coeur, vous fera au moins passer un très bon moment de lecture.

Ma note :

9/10

9 réflexions sur “Je suis ton soleil de Marie Pavlenko

  1. Pingback: Tag PKJ : 12 livres à lire en 2020 | Chroniques de Milleca

  2. Pingback: Bilan Janvier 2020 | Chroniques de Milleca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s