La reine du Tearling tome 2 : l’invasion du Tearling d’Erika Johansen

« — Je n’ai pas changé, Lazarus. J’ai mûri, c’est tout. Je suis toujours la même.
— Non, madame, soupira Massue, et ce soupir sembla la traverser tel un souffle glacial. Racontez-vous toutes les histoires que vous voudrez, mais vous n’êtes pas la jeune fille que nous avons ramenée de la chaumière. Vous êtes devenue quelqu’un d’autre. »

Synopsis :

Au fil des jours, Kelsea Glynn apprend à assumer ses nouvelles responsabilités de souveraine. Mais en stoppant les livraisons d’esclaves au royaume voisin de Mortmesne, elle a provoqué la colère de la tyrannique Reine rouge, qui tire son pouvoir de la magie noire. En représailles, sa terrible armée déferle sur le Tearling pour s’emparer de ce qui, selon elle, lui revient de droit. Rien ne peut arrêter l’invasion.
À mesure que l armée Mort se rapproche, voici qu’une mystérieuse connexion s’établit entre Kelsea et une époque datant d’avant la Traversée. Elle se trouve unie à une étrange alliée, qui pourrait s’avérer dangereuse : une certaine Lily, qui lutte pour sa vie dans un monde où il ne fait pas bon d’être femme. Bientôt, Kelsea elle-même commence à changer ; elle ne reconnaît plus ni son reflet dans le miroir, ni l’extraordinaire pouvoir dont elle dispose à présent. Qui sait ? Le sort du Tearling, et celui de l’âme-même de Kelsea, dépendent peut-être de Lily et de son histoire ? Mais pour la Reine du Tearling, face aux hordes noires qui menacent de déferler sur sa cité et sur son peuple, le temps vient à manquer.

La reine du Tearling tome 1

Lire la suite

Mardi sur son 31 #57

Je vous retrouve aujourd’hui pour le rendez-vous du mardi proposé par Les Bavardages de Sophie !

Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs. J’ai trouvé le concept génial !

Sous les ardents conseils d’une collègue qui ne jure que par cette trilogie, j’ai démarré La reine du Tearling tome 1 d’Erika Johansen.

Lire la suite