Je suis ton soleil de Marie Pavlenko

« Je vais finir vieille fille. Sur ma tombe, on lira : « Ci-gît Déborah, la fille qui aimait les grenouilles. Las, aucune n’eut la décence de se transformer en prince charmant ». »

Synopsis :

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non.

Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés ?

Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

Lire la suite

Un si petit oiseau de Marie Pavlenko

« Me lever, manger, m’habiller, m’habituer. C’est le cauchemar, tu comprends ? Le cauchemar ! Voir Millie avec ses deux bras, toute pimpante, savoir que mes anciens potes sont tranquillou en train de se poiler à des fêtes, alors que moi, je suis dans cet état, la faute à « pas de chance », c’est dégueulasse et ça me donne envie de cogner, tu comprends ?! De cogner ! »

Synopsis :

Après un accident de voiture qui l’a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d’avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu’on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l’amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.

Lire la suite

Mardi sur son 31 #61

Je vous retrouve aujourd’hui pour le rendez-vous du mardi proposé par Les Bavardages de Sophie !

Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs. J’ai trouvé le concept génial !

Nouvelle lecture pour valider le thème mensuel du P12 livresque avec Un si petit oiseau de Marie Pavlenko !

Lire la suite